Depuis la mise en place de Pulse (le système de gestion des articles écrits directement sur la plateforme), Linkedin permet de partager du contenu de qualité à destination des professionnels. J’ai ainsi énormément apprécié cet article d’un confrère sur la nécessaire qualité des rédactionnels à destinations des sites web, loin des obsessions de remplissage imposées par les obsessionnels du chiffre et du SEO.
En voici l’introduction.

La rédaction web est aujourd’hui une activité largement galvaudée.

Avec l’objectif de limiter le coût de la rédaction, de nombreuses entreprises optent pour de la rédaction web standardisée, donc sans intérêt, pour uniquement remplir quantitativement leur site web. Combien de sites au design superbe et au contenu encore plus indigent se bousculent ainsi sur le web ?

Par ailleurs, L’optimisation SEO des publications web a progressivement pris le pas sur la qualité intrinsèque du rédactionnel, les rédacteurs oubliant, sous la pression du référencement, que par delà le moteur de recherche, ce sont à des êtres humains que sont destinés leurs écrits.

Ainsi, le web est devenu une forêt de publications à la qualité rédactionnelle standard, donc médiocre, et à l’optimisation SEO si parfaite et accessible à tous qu’elle ne peut plus constituer aujourd’hui un élément différenciant entre deux articles aux contenus similaires.

De plus, les réseaux sociaux, loin de toute forme d’optimisation, ont introduit massivement la notion de recommandation de contenu. Une bonne rédaction web devient donc clairement une rédaction en capacité de marquer les esprits de ses lecteurs et de les toucher dans ce qu’il y a de plus impalpable mais contrôlable, l’émotion.

Source : 5 astuces pour rédiger du contenu efficace !, par Lionel Clément