La notoriété sur Internet, c’est exigeant

Très bon papier de Télérama qui explique bien à quel point la course à l’audience massive et immédiate n’est que de la poudre aux yeux en terme de stratégie de communication.

La problématique la plus aiguë des agences de communication sérieuses, c’est de détromper leurs clients sur le miracle Internet. Internet en général et les réseaux sociaux en particulier ne sont que des outils supplémentaires pour communiquer sur ses produits et son entreprise. Ils nécessitent aussi du temps et de l’intelligence collective pour parvenir à asseoir une réputation, à consolider une communauté stable, à recruter des clients fiables.

La course à l’audience, au clic, au buzz, donne des satisfactions immédiates, surtout quand on cherche des investisseurs, plus intéressés par les bénéfices à court terme que par la viabilité de l’entreprise dans la durée. Mais cela ne peut en aucun cas constituer la base de votre stratégie de communication et de développement.

Fidéliser des clients, développer son marché, asseoir sa notoriété, sont des entreprises de longue haleine que ce soit sur Internet ou ailleurs. Et ceux qui vendent du succès rapide et facile, des recettes toutes faites et infaillibles sur les réseaux sociaux avec des courbes quantitatives exponentielles, ne peuvent qu’être éminemment suspects.

Or acquérir une popularité numérique réelle, c’est long et aléatoire. S’en acheter une avec des internautes bidon, c’est plus rapide. Et bon marché. Sur Acheter des fans et autres Followers pas cher, on peut ainsi faire le plein d’abonnés, de commentaires positifs ou de vues. Ces « amis » inertes ne viendront jamais à votre anniversaire, ne partagent pas ce que vous postez, au fond ne servent à rien. Sauf à faire grimper artificiellement votre cote.

via Faux amis, faux abonnés, faux avis… la grande triche du Web – L’actu Médias / Net – Télérama.fr.

Les commentaires sont fermés