Est-ce que le sexe fait vendre ?

Reprenons notre veille communication et marketing en fanfare avec une interrogation bien moins légère qu’il n’y parait.

Il est souvent tentant, lorsqu’il s’agit de conquérir des parts de marché dans un environnement concurrentiel tendu et dominé par une marque bien installée, de jouer la carte de l’érotisation du produit. Ce calcul s’avère bien moins payant qu’il n’y parait au premier abord, surtout quand nous gardons à l’esprit nos objectifs principaux : vendre, fidéliser et renforcer positivement la notoriété de la marque.

A bon entendeur salut : les consommateurs détestent les mauvaises publicités. Sexe ou pas, il importe que le message marketing colle avec le produit. C’est ce que la chercheuse nomme la «congruence». Lorsque les pubs sont incongrues, elles font un flop. Lorsqu’elles sont trop choquantes, elles font un flop aussi. L’usage du sexe en pub ne garantit donc absolument pas le succès de cette pub. Ce qui n’empêche pas les publicitaires d’user et d’abuser de semi-nudités suggestives… Qu’en conclure ?

via Est-ce que le sexe fait vendre ? – Les 400 culs.

Les commentaires sont fermés